Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 15:06

CONTRE LES FRANCHISES MEDICALES

franchise-cabu.jpg

POUR l’ACCES AUX SOINS POUR TOUS



REUNION PUBLIQUE


Le JEUDI 15 NOVEMBRE 2007


A 20 H 15 Salle PELLOUTIER

BOURSE du TRAVAIL

14 Place IMBACH ANGERS


A l’appel des organisations suivantes :


AIDES - ATTAC 49 - Les VERTS - La Ligue Communiste Révolutionnaire- Parti communiste Français - Alternative Libertaire- Solidaires 49 (Sud) - Syndicat de la Médecine Générale


Le gouvernement a annoncé la création de franchises médicales au prétexte de financer les plans cancer et Alzheimer. Nous n’y voyons que des effets d’annonce, histoire de faire avaler la pilule plus facilement. D’ailleurs, pour preuve, les malades en ALD (Affections Longue Durée), dont font partie les personnes atteintes de cancer ou de la maladie d’Alzheimer vont devoir aussi payer ces franchises.

Les malades ne doivent pas payer pour les malades.


Ces Franchises, c’est quoi ?


A la charge des malades, il y aura :

0,50€ sur chaque boite de médicaments

0,50€ sur chaque acte paramédical (Kiné, radio, etc..)

2 € sur chaque transport sanitaire (ambulance)

avec un plafond fixé à 50 € par an et par malade.


Quelques catégories de personnes en seront exemptées :

les personnes en CMU, les enfants de moins de 16 ans et les femmes enceintes.

Nous, salariés, professionnels de santé, militants syndicalistes, acteurs du monde associatif, militants politiques, représentants des usagers et/ou usagers du système de santé, dénonçons les risques majeurs d’une telle franchise :


Franchise = régression sociale. Dans son principe même, une franchise d’un montant identique pour tous « pèsera » différemment selon les revenus. C’est la fin des principes fondateurs de la sécurité sociale, d’un système d’assurance maladie solidaire dans lequel chacun cotise selon ses revenus, reçoit selon ses besoins et qui protège, équitablement, les individus en bonne santé et les malades sans les culpabiliser. On quitte la logique de la solidarité pour celle de l’assurance privée.


Franchise= menace sur l’accès aux soins des plus modestes. Nous avons déjà 50€ de plafond avec les 1€ des consultations médicales. Avec les 50 € de franchises nouvelles, sans compter les médicaments déremboursés, cela fait beaucoup de frais médicaux non remboursés qui vont grever les budgets les plus modestes. Dans une France où vivent plus de 3 millions de chômeurs et 7 millions de « travailleurs pauvres », ce sont eux qui seront les premières victimes de la franchise si jamais elle voit le jour.

De plus, les professionnels de santé ne pouvant savoir si le montant des franchises est atteint ou non, les patients devront systématiquement faire intégralement « l’avance des frais ». Ceci constituerait un obstacle supplémentaire à l’accès aux soins des plus modestes.


Franchise = menace sur l’accès aux soins primaires et à la santé publique. Pour les « gros consommateurs », c’est à dire les patients atteints de maladies lourdes, il n’y aura pas le choix : il faudra payer. La cible de cette mesure, ce sont surtout les petits et moyens consommateurs qu’il faut dissuader de se faire soigner pour des maladies apparemment moins sévères (celles qui, non soignées, peuvent justement s’aggraver) et bien évidemment pour les actes de prévention que l’on croit pouvoir reporter à plus tard. L’inverse d’une politique cohérente de santé publique.


Franchise = porte ouverte à l’escalade. Nicolas Sarkozy ne s’en est pas caché, cette franchise sera « modulable » c’est à dire que « si les dépenses augmentent et si le déficit augmente, on pourrait en augmenter le montant », et comme les dépenses augmenteront, inéluctablement, la franchise augmentera, non moins inéluctablement, et avec elle augmentera la gravité des effets pervers. Le forfait hospitalier était de 3 € en 1983, il est à 16 € aujourd’hui. La franchise n’est que le premier volet des remises en cause annoncées de la sécurité sociale par Sarkozy pour le premier semestre 2008.


Nous refusons les remises en cause de la sécu et l’instauration

 

d’une telle « franchise », socialement injuste, économiquement

 

inefficace et dangereuse pour la santé publique.


Nous réclamons l’accès aux soins pour tous.


Venez nombreux à cette réunion publique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Angers - dans Agenda Militant Local
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog d'Alternative Libertaire 49
  • Blog d'Alternative Libertaire 49
  • : Blog des militants d'Alternative Libertaire 49. Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation est constituée d’une fédération de groupes locaux, et de deux branches sectorielles : une branche « Entreprises » regroupant les militant(e)s salarié(e)s, et une branche « Jeunesse », regroupant les militant(e)s scolarisé(e)s.Ce blog est donc dédié au luttes locales du 49 mais aussi à l'expression des communistes libertaires du 49 sur des sujets plus div
  • Contact

Recherche